20. Les bienfaits des Spamtraps

Photo de CloudyPixel sur Unsplash.com

Aujourd’hui, nous allons aborder le sujet « épineux » des spamtraps (cf. adresses pièges). Personne ne les aime, tout le monde en a (ou en a eu) dans sa base de données. Avec ces quelques lignes, je vais vous indiquer comment les collecter, quels sont leurs bienfaits sur votre base de données, votre réputation, et surtout… comment ils rallongeront votre espérance de vie d’au moins 10 ans ! (Stop, j’arrête de dire des bêtises là 😋).

Voyez cet article comme les « best practices » de collecte de spamtraps avec quelques retours d’expérience (et oui, en 10 ans d’expérience, j’ai encore quelques belles pépites en tête). Bref… Adorateur du Côté Obscur de la Force, cet article est fait pour vous !

Petit rappel : les spamtraps, c’est quoi ?

Ce mot fait peur ! Quand je parle de spamtraps lors d’une restitution d’audit, je sens comme un léger frisson envahir mon interlocuteur surtout quand je lui dis qu’il en a dans sa base de données… Un peu comme un « season finale » de « the Walking Dead ! ».

Les spamtraps, ou adresses pièges, sont des adresses e-mails dont le but est d’attraper les sociétés ayant de mauvaises pratiques et/ou les spammeurs. On peut distinguer 2 types de spamtraps :

  1. Les spamtraps dit « Pristine » : ce sont des adresses e-mails qui ont été créées spécifiquement pour attraper tout annonceur/spammeur qui ne respectent pas les bonnes pratiques. Elles sont gérées principalement par des organismes qui luttent contre le spam, certains FAI/Webmails peuvent également en posséder.
  2. Les spamtraps dit « Recyclés » : ce sont des adresses e-mails qui ont été créées par des personnes puis suite à leur abandon quelques mois ou années plus tard, ont été récupérées et transformées en adresse piège par le FAI/Webmail.

Moi aussi je veux collecter du spamtraps… Comment faire ?

Malheureusement pour vous, ce n’est pas si simple de collecter des spamtraps ! (rire) Ces précieuses adresses e-mails sont gardées « secrètes » par leurs propriétaires (du moins logiquement) afin de les protéger contre les chasseurs de Pokémon spamtraps (cf. toute personne ayant un jour essayé de trouver dans une base de données une adresse piège).

Pourtant, il existe plusieurs méthodes qui vous permettront de les collecter facilement et très rapidement ! En voici 3 qui ont déjà fait leur preuve :

  • Méthode n°1 : Acheter des adresses e-mails via des cd/dvd sur le Darknet (ou pendant une certaine braderie dans le Nord de la France) ou à un marchand de tapis (pour rester poli !). C’est le meilleur moyen pour collecter du spamtraps en très grande quantité ! Et si vous aimez la variété, vous serez servi avec du « Pristine » & « Recyclé » au menu (de quoi animer vos semaines et vos week-end).
  • Méthode n°2 : Ne jamais nettoyer sa base de données des adresses e-mails inactives. La durée de vie d’une adresse e-mail est de 6 mois environ, au-delà vous verrez à coup sûr dans votre base de données des adresse inactives devenir des spamtraps de type « recyclé ».
  • Méthode n°3 : Ne pas sécuriser son formulaire de collecte.

C’est également un moyen efficace pour attraper du spamtraps directement (mauvaise saisie d’un abonné) ou indirectement (personne mal attentionnée qui vous en injecte). Si vous avez de la chance habituellement, vous aurez à coup sûr du spamtrap « Pristine » et/ou « Recyclé ».

Une fois en base, que puis-je espérer ?

Une fois que vous avez collecté vos spamtraps en base de données, les résultats se font ressentir parfois en temps réel (si encore une fois vous êtes chanceux) ou à court terme. Voici quelques retours d’expérience et leur finalité 😁 (j’utilise le « je » pour cacher l’identité des annonceurs).

Expérience #1 : J’aime faire les choses en grand !

  1. Action : J’ai acheté une liste d’adresses e-mails (je ne me rappelle plus trop où…) et j’ai shooté la liste complète un samedi.
  2. Résultat : j’ai ciblé plusieurs adresses Pristine de chez SpamHaus (le plus grand organisme de lutte contre le spam au monde – autant choisir les meilleurs des meilleurs).
  3. Finalité : Blocage immédiat des envois (le taux de bounces a avoisiné les 100% pour tous les FAI/Webmails de ma cible). Compte-tenu de la gravité (j’ai quand même ciblé un bel échantillon de leurs adresses), Spamhaus a bloqué la plage IP complète (ce qui représente 255 IP, soit l’équivalent d’un serveur complet de mon routeur professionnel) et tous les clients de mon routeur qui ont utilisé une IP de cette plage ont obtenu le même résultat que moi (et tout ça pendant un weekend) ! Je crois qu’au bowling, on appelle ça un « strike » ?

Expérience #2 : Qui aura la plus grosse ?

  1. Action : L’équipe Délivrabilité me signale qu’à plusieurs reprises l’outil SNDS de Microsoft remonte le fait que je cible régulièrement des spamtraps (pourtant je gère bien mes inactifs…). On me demande alors d’analyser les logs de collecte pour savoir d’où ils viennent et surtout de protéger plus efficacement ma collecte d’adresses.
  2. Résultat : Après analyse des logs, je m’aperçois que mon concurrent, vivant pas de loin de chez moi, m’injecte des spamtraps via mon formulaire de collecte… Merci qui… J&M ?
  3. Finalité : Niveau de réputation faible de l’IP, limite de trafic imposé par Microsoft.

Expérience #3 : La plus belle offre de Noël !

  1. Action : J’ai acheté une liste d’adresses e-mails à Monsieur Y suite aux bons conseils d’une connaissance. J’ai décidé de cibler toutes les adresses de cette liste (sans les avoir optimiser auparavant) la veille de Noël.
  2. Résultat : J’ai ciblé plusieurs adresses spamtraps dont les adresses du Postmaster de Free… Un régal !
  3. Finalité : En guise de cadeaux de Noël, Free bloque une plage IP de mon routeur (et oui, il faut dire que cette liste d’adresses a fait le tour de quelques clients de mon routeur et a rencontré un franc succès chez Free, d’où l’impact). Le petit côté sympa, c’est tous les clients de cette plage IP ont également été bloqués sur les serveurs de Free pendant quelques jours.

Et la conclusion dans tout ça ?

Si vous aimez jouer au jeu du chat et de la souris, les spamtraps sont fait pour vous mais n’oubliez pas qu’il n’y a que dans « Tom et Jerry » où la souris survie 😉

Mais si toutefois, vous ne souhaitez pas suivre cette voie (sans issue), malheureusement cet article ne vous servira à pas grande… Ou vous empêchera sûrement de faire une bêtise 😊 Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez les Pères Noël Verts du Secours Populaire de Paris, et offrez un Noël magique pour TOUS !