Lisez l'article, mais d'abord...
Faites un don au Secours Populaire Français !

B2P, or not to be, on s’est juré, juré, de toujours tout partager…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Quel est le lien entre un tube de boys band et l’emailing ? Pourquoi une réf sur les 2be3 ? C’est quoi le B2P ?

Mais de quoi va t-on parler ?

Auriez-vous été victime d’un énième stratagème putaclic… Ce qui signifierait que Badsender soit complice de cette mascarade ? Bien sûr que non, voici le sujet que je voulais traiter avec un titre pareil :

Une belle plastique (comme Filip, Adel ou Frank), un beau logo, une belle charte graphique, un beau merchandising, que sais-je… ne suffisent pas pour conquérir le cœur de vos clients, lecteurs, abonnés… il faut de la conversation et de la personnalité, pour durer dans le temps.

Mais comment montrer sa personnalité, au travers de ses communications, quand on est une marque, une entreprise B2B ? Oui oui, les professionnels qui s’adressent aux professionnels, ont également le droit de terminer leurs communications par une autre formule que «Cordialement».

Vous connaissez le B2C, le B2B, mais savez-vous ce qu’est le B2P ?

En gros, il y a le Business to Consumer (quand on cible le grand public), le Business to Business (quand on cible des entreprises) et maintenant il y a le Business to People. Il s’agit de créer des opportunités, du biz avec de l’émotion. C’est partir du postulat qu’on adresse sa stratégie marketing non pas à une société, ni un client, ni un consommateur, ni une entité possédant un porte monnaie, mais plutôt et surtout à un humain. Car c’est bien une personne comme vous et moi, qui lira vos communications, et qui cliquera ou la jettera à la poubelle.

Comment créer une conversation ?

Pour réussir à créer une conversation avec ses clients, cela passe par de l’interaction. La règle numéro 1 dans une communication, c’est une cible, pour un objectif et donc une action.

Qui dit conversation, dit s’adresser à quelqu’un… Cela paraît simple, voire évident, mais avant de commencer à créer le contenu d’une communication, je me demande systématiquement qui en est le destinataire. Le piège est de considérer qu’on parle toujours à la même personne, que notre produit/service répondra universellement à chaque besoin.

  • Qui vais-je intéresser avec mon offre ? Pour optimiser les performances de ma prise de parole.
  • Comment intéresser ma cible ? Pour jouer sur LA corde sensible et arriver à mes fins : il faut de l’empathie, se mettre à la place de son destinataire et faire en sorte d’en connaître un minimum pour personnaliser son message. Ensuite, c’est l’enjeux de la communication qui induira la profondeur de connaissance à avoir sur votre cible.
  • Comment humaniser mon message ?
    • En incarnant la marque dans mes communications, c’est bien une ou des personnes : Nous, Je, On, l’équipe “untel” qui s’adresse à Vous, tu…
    • En créant de l’émotion : attendrir, faire (sou)rire, réjouir, créer une urgence, contextualiser son message…
    • En personnalisant mes contenus : on adapte son offre/argumentaire/propos à sa cible

Comment montrer votre personnalité ?

Il faut avant tout se connaître : voici quelques questions à se poser (au nom de votre entreprise ou celle pour laquelle vous travaillez)

  • Quels savoir-faire mettre en avant ?
  • Quelles valeurs revendiquez- vous ?
  • Quel style correspond à ces valeurs ? Est-ce que je peux assumer ce ton ? Sera-t-il cohérent avec mon audience ?

Une fois que vous saurez qui vous êtes (… on parle toujours de communication de marque 😄), vous devrez identifier tous vos territoires de communications, pour les façonner de manière à ce qu’ils reflètent votre personnalité, qu’ils s’expriment à l’unisson sous le même ton. C’est une hygiène de style, à appliquer aussi bien pour vos emailings qui annoncent une remise de ouf, que pour vos relances de factures, un post sur les réseaux sociaux, une notif de réinitialisation de mot de passe…

Dans le cas contraire, vous passerez pour un imposteur : un peu comme lorsque l’on découvre que notre Boys Band préféré fait du playback pendant ses concerts. Un lien sera rompu et votre discours sonnera faux 😆.

Alors B2P, or not to be, telle est la question 😉

Et pour vous aider à vous lancer, voici quelques marques inspirantes (et qui ne m’ont pas payé pour les citer) : Make My Lemonade, Monsieur Tshirt, Tajine Banane, Welcome to the Jungle, Canva, Les Napoléons, Axeptio, Invox…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *